shutterstock_63772777
1. Nous faisons les choses différemment

Nous ne sommes pas une grande banque qui facture des frais importants. Et nous ne sommes pas une société de transfert d’argent incapable de se remettre en question. Notre plateforme en ligne permet aux clients d’envoyer de l’argent à moindre frais vers 195 pays dans le monde entier, dans 80 devises différentes et depuis n’importe quel appareil connecté à Internet. Et cela pour seulement €2.99.

Screen Shot 2016-11-01 at 11.54.46

 

2. Nous n’occupons pas de locaux hors de prix

Occuper des bureaux en centre-ville coûte extrêmement cher. Western Union et Moneygram disposent d’agents – marchands de journaux ou petits détaillants – qui gèrent les transactions et gagnent de l’argent pour chaque transfert qu’ils effectuent. Azimo n’a pas d’agent, nous n’avons donc personne à payer.

Les banques… sont des banques. Elles facturent des frais importants pour couvrir les coûts de la location des bureaux, la rémunération du personnel et le marketing. Sans oublier qu’elles doivent payer tous ces petits stylos gratuits distribués dans leurs succursales. En économisant la location de bureaux en centre-ville, nous permettons à nos clients de faire, eux aussi, des économies.

shutterstock_418583707

3. Nous ne prenons pas les espèces

Accepter les espèces pour les transferts d’argent prend du temps et coûte de l’argent. Alors nous ne le faisons pas. En revanche, lorsque vous envoyez de l’argent avec Azimo, vous pouvez utiliser de nombreux autres moyens de paiement bien plus pratiques: utiliser une carte de crédit ou de débit, effectuer un virement entre deux comptes bancaires à l’aide d’un service bancaire téléphonique ou en ligne ou, sur certains marchés, utiliser des services de paiement tels que Sofort ou iDeal. Les paiements électroniques signifient moins de frais pour nous et plus d’économies pour vous.

shutterstock_375234673

4. Nous sommes entièrement numériques

Nous transférons uniquement de l’argent par le biais de notre application ou site Web, ce qui signifie que nous n’avons pas à dépenser de l’argent pour rémunérer de nombreux salariés et que nous pouvons faire profiter nos clients de cette économie. Nous disposons tout de même d’une équipe chargée du service client. Ainsi, il est très facile de nous contacter si vous avez besoin d’aide. Et comme nous parlons anglais, allemand, français, espagnol, portugais, polonais, italien, russe et roumain, nous pouvons résoudre les problèmes rapidement.

FR_Azimo_Hands_App-240

5. Nous ne payons pas les bonus des banquiers

Les services financiers impliquent habituellement de grosses rémunérations. Et souvent des bonus encore plus importants. Mais ce n’est pas comme cela que nous procédons chez Azimo. Nous savons combien nos clients ont travaillé dur pour gagner l’argent qu’ils envoient à leur famille. Alors la dernière chose que nous ferions, c’est leur extorquer des prix exorbitants tout en nous gardant des sommes excessives.

shutterstock_127785641

6. Nous nous en tenons à ce que nous faisons le mieux

Chez Azimo, nous nous en tenons à ce que nous faisons le mieux. Cette volonté d’améliorer le transfert d’argent pour nos clients signifie que nous ne commettons pas les mêmes énormes erreurs que certaines banques ont faites dans leur quête d’énormes profits. Et par conséquent, nous n’avons pas eu à débourser des milliards en dédommagement, contrairement à ces banques:

BNP Paribas: $8.9 milliards
En 2014, la plus grande banque de France, BNP Paribas, a été condamnée à verser $8.9 milliards après avoir violé les sanctions contre l’Iran, Cuba et le Soudan.

HSBC: $1.9 milliard

En 2012, HSBC a accepté de verser un règlement de $1.9 milliard aux autorités américaines après que la banque a enfreint les règles de blanchiment d’argent.

Commerzbank: $1.45 milliard
En 2015, la deuxième plus grande banque d’Allemagne, Commerzbank, s’est vu infliger une amende de $1.45 milliard pour avoir violé les sanctions à l’encontre des entreprises d’Iran et du Soudan.

shutterstock_179476127

Depuis notre lancement en 2011, nous avons révolutionné la façon dont les gens envoient de l’argent dans le monde entier, comblant le fossé qui sépare les 250 millions de migrants internationaux et leurs familles restées chez elles. Vous êtes prêt(e) à rejoindre la révolution Azimo ? Rendez-vous sur notre page d’accueil, consultez nos excellents taux et commencez à réaliser des économies dès aujourd’hui!